dimanche 3 février 2013

Hopper at night

Office at night - 1940 -Edward Hopper


J'avoue je ne suis pas patiente et je n'aime pas la foule. Cette légère agoraphobie commence à être de plus en plus problématique quand il s'agit de visiter les expos parisiennes . Parce que c'est quand même du grand n'importe quoi en ce moment. 3 heures d'attente en moyenne, des billets coupe file au prix du foie gras au mois de décembre et en quantités limitées, des cartes Sésame qui se revendent sous le manteau et le pompon des places à deux heures du mat'. Mais qui peut être assez dingue pour envisager une chose pareille. (sifflotement un tantinet gêné de Madame Maison Bastille...) . Le plus drôle c'est qu'avec Leonardo nous pensions  naïvement vivre une expérience  unique, hors du temps, un moment  magique, une visite feutrée dans le silence ouaté de la nuit, suspendus à la beauté et à la lumière des tableaux de Hopper sauf que voilà nous étions des centaines à penser cela et tout d'un coup c'est beaucoup moins magique de faire la queue à deux heures du mat dans le froid glacial du mois de février  avec des tas de gens qui se poussent pour pouvoir rentrer parce que c'est la cohue en bas des marches. Je l'avoue, j'ai failli repartir . J'aurais eu tort parce que même si nous étions aussi nombreux dedans que dehors c'était une belle expo dont les images vont m'accompagner longtemps. J 'en aurais même pris une ou deux salles de plus, tiens. 
Bon maintenant faut se taper Dali  à Beaubourg qui est partant pour une nocturne avec enfants un soir ? Hahaha non je déconne. Quoi que...

14 commentaires:

  1. Et bien je ne suis pas mécontente d'y être allée au tout début, je ne suis pas sure que j'aurai eu ton courage ....

    RépondreSupprimer
  2. sans déconner la queue à 2h du mat?
    je suis allée à Paris exprès pour cette expo et j'ai a-do-ré! j' y serais bien retourné si j'avais eu le temps!
    mais toutes ces files d'attente même hors vacances scolaires ( qu'est-ce qui se passe depuis quelques années?)c'est délirant

    RépondreSupprimer
  3. Dali va le voir à Figueras, c'est nettement plus dépaysant et il y a moins de monde qu'à Beaubourg même en plein été

    RépondreSupprimer
  4. ... l'homme de la maison a sans cesse repoussé l'achat de son billet ... résultat ? pas d'expo pour lui pas prêt du tout à faire la queue la nuit !

    RépondreSupprimer
  5. dingue !
    contente d avoir mis 2 minutes de queue pour 16 euros un gris samedi matin de decembre..presque desert(au vue de l echelle foule)
    t aurrais du venir avec moi a JAsper Johns hier ;-)
    bises
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
  6. Ma dernière expo à Paris, c'était Diane Arbus et je n'oublierai jamais... On avait attendu au moins une heure dans un froid glacial, et nous ne sentions plus nos pieds... mais je crois que nous resterons indéfiniment marquées par ses photos et son message. Quel bonheur Paris ;)

    RépondreSupprimer
  7. il est bientôt l'heure, j'arrive !

    RépondreSupprimer
  8. thanks to the information ...
    I am very happy to visit your website.
    This would be useful for others.

    RépondreSupprimer
  9. Alors, si vous avez aimé cette exposition, peut-être aimeriez-vous lire "L'arrière-saison" de Philippe Besson? Je ne vous en dis pas plus...

    RépondreSupprimer
  10. j'en parlais justement ce we et je disais que c'est de la folie d'en arriver là... je n'arrive pas à valider le concept !

    RépondreSupprimer
  11. des fous capables d'acheter des cartes Sésame juste pour une expo ??? je ne vois pas du tout de qui tu parles ...

    RépondreSupprimer
  12. Une que je ne verrais pas malheureusement...

    RépondreSupprimer
  13. Ca me rappelle quelque chose... en matinée, en semaine pourtant, mais encore trop de monde...

    RépondreSupprimer

Si vous voulez une réponse, n'oubliez pas de renseigner votre mail sinon je ne sais pas comment vous contacter... merci !